meditationfrance


 


Tantra Conscience, Massages et
Vacances Tantriques

Odile Guillet et Dominique Giral

avec Odile Guillet et Dominique Giral

Question de Meditationfrance :
Vous proposez des stages à ceux qui souhaitent découvrir le Tantra ainsi que des stages d'approfondissement aux pratiquants, pouvez-vous nous donner votre définition du Tantra?

L'état tantrique est un état d'être... simple et naturel. Il est spontané chez l'enfant et parfois barricadé chez l'adulte.
Trois mots peuvent caractériser le travail en Tantra : Conscience, Acceptation, Relaxation. Ces mots peuvent former un processus, mais ce processus peut être instantané.
Le processus dans le travail tantrique consiste à apprendre à devenir conscient du contenu de l'instant, puis à accepter sans jugement l'état que traverse le corps, et enfin sans s'y agripper se relaxer.

La voie tantrique offre la rencontre avec soi-même, et cette rencontre passe par le corps et toutes ses formes d'énergies, sans en rejeter aucune. Être sur la voie tantrique, c'est savoir que le corps est l'initiateur, et le prolongement du vécu.
Nous utilisons la réalité éprouvée dans le corps pour atteindre l'esprit et ce qui est expérimenté ou pensé constitue de fait notre pratique. Ainsi toutes les situations rencontrées et les émotions traversées sont la "matière première" pour être au contact de sa propre intimité.

Dans les stages, nous proposons de vivre cette expérience au travers de méditations immobiles, guidées ou dansées, des exercices à deux en petits groupes ou en groupe complet, des temps de paroles ainsi que des rituels. Nous utilisons le toucher au travers de diverses pratiques de massages, d'approches dansées ou énergétiques qui permettent de travailler sur la circulation de l'énergie sexuelle. Les exercices ou "structures tantriques" sont des propositions pour faire l'expérience de ce qui sinon, aurait à être interprété et n'ont pas pour but de modifier le comportement.
La performance n'est pas recherchée et aucun modèle n'est à suivre. C'est la confiance croissante dans son propre ressenti qui fortifie la personne.
La démarche tantrique permet une évolution de la vision de la vie car dans le quotidien, nous découvrons qu'il est possible de vivre ses émotions sans se raidir dessus. Cette fluidité génère de la liberté et ainsi désentravés, nait une profonde détente.

Et dans certains stages, nous proposons un travail spécifiquement destiné aux couples tantriques ou engagés dans la vie souhaitant clarifier et approfondir leur relation.

stages terres tantriques

Sur votre site web, vous avez traduit une citation d'Osho qui a beaucoup parlé du tantra où il dit :
« Vous croyez que vous ne pouvez aimer une personne que si elle en vaut la peine. Vous ne trouverez jamais! Demander la perfection interdit de sentir l'amour en soi. Vous perdez votre aptitude à aimer. Les gens qui exigent la perfection ne peuvent pas aimer. (…)
Si quelqu'un vous aime, soyez dans la gratitude, ne demandez rien, parce que l'autre n'a pas obligation de vous aimer. S'il vous aime, c'est un miracle, ressentez en vous le frémissement du miracle. N'attendez rien. »
Pouvez-vous commenter cette citation ? Est-ce là un des secrets du tantra et comment peut-on être dans un état de « non attente » ?

Espérer vivre avec quelqu'un qui corresponde aux critères que j'ai dans ma tête, m'empêche de vivre librement les moments qui s'offrent à moi. Un voile opaque filtre mon vécu et je suis retranché derrière : je ne me livre pas, je n'offre pas ma vulnérabilité, je ne m'offre pas d'être directement touché. Car ce que je vis se range automatiquement et souvent à mon insu, dans des cases. Des cases aux parois rigides où chaque expérience vécue doit se retrouver... casée pour permettre une élaboration d'évaluation (parfois discrète et c'est alors plus difficile à remarquer).

Dans ce fonctionnement, la créativité intrinsèque à la vie ne peut être ressentie. Or sans cette nourriture, mon accès à l'amour est fermé.

Et pire encore, il m'est impossible de voir l'amour que l'autre peut parfois me porter : je suis occupé à comptabiliser quelque chose, et cette occupation est stressante. Je me retrouve alors dans une quête d'amour... en me tournant vers l'autre (ou vers les autres) à qui je demande des preuves d'amour.

Mais si je sens l'amour en moi ou l'amour que l'autre me porte, je vis une sensation d'être traversé, de recevoir. Et c'est simplement si délicieux, si proche, si exactement ce dont j'ai besoin, que c'en est "miraculeux" ! De cette sensation, peut naître la gratitude d'être à même de vivre cela...

L'état de non attente est un grand enseignement dans le Tantra car au cœur de cet état de ne rien attendre, se trouve l'espace où réside notre liberté.

Il est question de lâcher une sensation qui agrippe, qui colle à l'esprit. La méditation permet de réaliser que ce qui est là est plein, que ce qui est là suffit à vivre, suffit pour vivre, qu'il n'y a pas à chercher. Nous pouvons ne rien attendre car une présence en soi est là. Cette présence est la vie qui donne, qui donne sans cesse son énergie à notre corps. Et en cette compagnie, il y a une sensation... celle de l'amour.

Notre aptitude à aimer nous est donnée. Nous aimons parce que c'est un état existant en nous-même. Lorsque nous n'aimons pas, c'est qu'il y a un empêchement. Et cet empêchement est en fait un sentiment de manque, un manque de contact avec l'existence... Ainsi la peur peut envahir notre psychisme.

Alors si dans ce manque nous voulons aimer, nous établissons une relation de négociation en y apportant un besoin à satisfaire. C'est l'exact contraire de sentir la joie d'aimer ! Or dans la joie d'aimer, réside une folle envie de créer...de relier, d'associer.

Odile Guillet et Dominique Giral

Si je vous comprends bien, vous dîtes la pratique du Tantra commence par soi-même, c'est d'abord prendre conscience de ce que je suis…c'est donc l'art de la méditation il me semble…quelle est la place de la méditation dans les stages de tantra que vous proposez ? Quelles méditations aimez-vous partager ou pratiquer ?

La méditation est un état d'observation. Dans l'observation, le mental est dissout car il n'y a pas de commentaires. Simplement, l'énergie qui nous habite circule et une présence en soi irradie. Cette expérience n'a rien à voir avec une croyance, et en cet endroit, il n'y a pas d'efforts.
L'expérience de la méditation est nécessaire pour diminuer son identification au mental. Et ne pas s'identifier au mental, c'est être libre.
Le mental commente et classe, et ce phénomène engendre intérieurement une énergie de la nécessité...
La méditation ouvre à une énergie de la disponibilité, de la clarté car dans l'état méditatif le corps est détendu et seule une conscience sans objet subsiste.

Mais faire des pratiques de méditation est une discipline !
Et dans les stages, au quotidien plusieurs moments guidés sont offerts pour méditer. Nous veillons à ce que l'effort ne soit pas le prétexte à ce que l'égo y prenne une "nouvelle" place...

Nous utilisons des méditations actives avec entre autres, celles qu'Osho ou Veeresh ont conçu, des méditations guidées avec entre autres, celles issues du Yoga Cachemirien et d'autres pratiques issues pour la plupart, de voies indiennes ou taoïstes. Celle que nous préférons est Tandava, une méditation proposée par Daniel Odier qui génère un mouvement fluide, naturel et perpétuel qui permet de rencontrer sans effort la vacuité et la vibration essentielle (spanda).

Vous proposez plusieurs fois par an des stages de 3 jours de tantra pour COUPLES engagés dans la vie, est-ce que cela s'adresse à tous les couples même ceux qui n'ont jamais fait de tantra et de développement personnel ? Pouvez-vous donner aux couples quelques informations sur le contenu de ces groupes ?

Les stages couples sont ouverts à tous. Au cours de l'entretien individuel qui précède toute nouvelle inscription, nous parlons avec chaque membre du couple de sa motivation intime à participer.

S'il existe une démarche personnelle, nous validons ensemble en fonction de ses expériences en matière de travail sur soi, de sensibilité spirituelle, de relation avec son corps si l'expérience que nous allons lui proposer peut s'inscrire convenablement dans son évolution.

Le processus que nous engageons dans un stage couples est d'abord la rencontre avec soi-même. Pour ce faire, chaque participant exprime sa raison d'être présent à ce stage et nous proposons des "structures" (mises en situation) variées : seul, à deux (en couple ou non), à 3 ou 4 et en grand groupe, mais priorité est donnée au travail dans le couple. Nous pratiquons des méditations, différents types de massages, des exercices corporels, sensoriels, sensuels, sexuels en couple, des temps de paroles, des danses, des rituels, des moments dans la nature...

Bien que nous mettions en œuvre un processus qui permette au groupe de se former, la dynamique de ces stages est que chaque couple approfondisse sa relation. Nous faisons en sorte que les couples repartent avec des pratiques à faire ensemble au quotidien, avec l'invitation à se fixer des rendez-vous pour vivre ces moments d'intimité.

Vous proposez aussi une Formation en Tantra - Groupe continu fermé - ouvert à tous qui commence en octobre 2012 et se prolonge jusqu'en mai 2013. A qui s'adresse-t-elle ?

La formation en Tantra que nous ouvrons s'adressent à ceux qui ont soif de vivre la rencontre qu'ils attendent depuis longtemps : se rencontrer au coeur de sa propre intimité.

L'expérience traversée durant ces quatre sessions, permettra d'élargir et...d'approfondir la vision de sa vie. Nous engagerons en sécurité un processus où l'égo peut être débusqué : vu et posé à sa place, nous pourrons travailler librement !

La mise en lumière de ce qui se passe est notre fil conducteur, et accepter ce que cela fait en soi de voir ce qui se passe, (et quoi qu'il soit vu!) permet de vivre dans la fluidité. Vivre dans la fluidité est l'objet de notre formation.

Site web : www.terrestantriques.org

terres tantriques


Suivez Meditationfrance.com sur facebook