meditationfrance


 


Mantras, longueur d'onde et Tantra Yoga

Diego Burgard (Siddhartha)

Par Diego Burgard (Siddhartha), artiste musicien
et enseignant de Kundalini yoga.

Tout est vibration.

Même les particules élémentaires, constituants de base de la matière, peuvent être également perçues comme des ondes selon la physique quantique, ainsi que toute énergie dépourvue de masse telle que les photons, constituants de la lumière. Leur fréquence ( rapport temps / amplitude ), ainsi que leur longueur d'onde ( rapport espace / amplitude ) déterminent leur couleur, comme elle déterminent la hauteur pour un son. Si les supports ( air pour le son, champ électromagnétique pour la lumière ) changent, tout ce qui est perceptible par les sens est vibration, et au-delà tout le spectre du champ électromagnétique qui échappe au registre de nos sens également, rayons gamma, rayons X, par exemple; et encore au-delà les pensées, émotions, etc., telles que les célèbres ondes Alpha que le cerveau émet en état de méditation. En-deçà nous trouverons les ondes aux longueurs d'onde plus amples, telles que les ronds dans l'eau où la houle de l'océan, et une infinité d'autres ondes formées par les alternances et les respirations innombrables, du mouvement des plaques tectoniques à la radio FM, en fait réellement toutes choses... D'autant qu'en remplaçant la dimension d'espace par celle de temps, chaque événement récurrent se montre dans son aspect vibratoire; la vibration de la lumière du jour et de la nuit, par exemple, d'une fréquence de 24h, son amplitude variant avec les saisons... Les mouvements rythmiques, d'ailleurs, que l'on trouve dans certaines pratiques (Ashtanga, Kundalini Yoga, etc.) sont d'ailleurs dans cette optique de véritable Mantras, adaptés à chacun.
Besoin d'aspirine?

Dans cet enchevêtrement de vibrations de différents supports et dimensions, il est clair que chacune influe sur les autres. Vous pouvez écouter du Mozart chez vous pour élever votre taux vibratoire personnel, le marteau-piqueur en bas de la rue aura tôt fait de vous les remettre à niveau! À moins que les vibrations de votre pensée ne les affinent suffisamment...

La musicothérapie utilise également cette approche, de façon plus empirique. Beaucoup de maraîchers éclairés utilisent la musique pour favoriser les cultures en serres. Citons dans cet ordre d'idée le travail de Joël Sternheimer, chercheur, physicien, qui a découvert que les acides aminés émettent une onde propre au moment où, transportés par l'ARN de transfert, ils s'assemblent pour former des protéines, générant de véritables musiques! Musiques que l'on peut utiliser pour stimuler certaines molécules, ou que l'on peut inverser pour inhiber ces mêmes molécules... Et c'est ainsi que du Mozart peut favoriser l'accouchement et du Wagner, aider à guérir la tuberculose. Pour faire évoluer positivement notre être nous avons encore besoin d'intermédiaires... Comme le son!

vibration

Le son c'est bon!

En fait, pas toujours! Comme le montre notre ami le marteau-piqueur... Citons également l'anecdote de deux chercheurs du CNRS morts en travaillant sur les basses fréquences: plexus décentrés... Ou la fameuse histoire du pont détruit par les vibrations des bottes de soldats marchant au pas. Mais en tout cas le son est puissant! Très puissant même... Et parmi les sons les plus puissants, mais bien sûr à usage évolutif, créatif, nous trouvons donc les Mantras.

Mais d'abord qu'est-ce c'est un Mantra?

Tout d'abord un son issu d'une langue sacrée, comme le Sanskrit ou l'Hébreu, c'est-à-dire une langue dont le signifiant a gardé une relation directe avec le signifié. Autrement dit, où la vibration du mot prononcé est en résonance avec la réalité qu'il désigne. Ainsi, en prononçant un OM, vous créez réellement, vibratoirement, physiquement, une connection avec la Conscience Cosmique. Vous vous reliez à, vous éveillez, cette Conscience en vous. En général ce sont des mots ou des phrases courtes et pratiqués par la répétition (Japa ), mais dans cet exposé je prends en compte également les prières et chants sacrés. Et dans ce domaine, pas de restriction: chaque culture a des sons qui résonnent adéquatement pour elle. Allah Hou, Amen, Adonaî, Wha Hey Guru... Même combat! De lumière...

yoga

Quel rapport avec le Yoga et le Tantra?

En vérité, chaque enseignement authentique a sa propre musique, son "son". Dans les stages de Kundalini Yoga et de Tantra, chants, danses et musiques variées et inspirées sont des éléments essentiels de ces Athanors alchimiques de transformation et d'expansion de Conscience. Et surtout dans le Kundalini-Yoga, Yoga Tantrique par excellence, la musique tient une place prépondérante. Les guitares avoisinent les coussins et les tapis de sol, et les sonos de qualité sont bienvenues. Les cours et autres activités sont systématiquement introduits par des Mantras en musique, commencent et se terminent par des Mantras spécifiques, les exercices en utilisent régulièrement, et les méditations chantées sont monnaie courante. Dans ces contextes, la créativité est toujours bienvenue, le challenge étant que le support musical vibre en harmonie avec la vibration des Mantras, soutenant et même renforçant ainsi leur puissance.

C'est un pari gagné avec "Sarab Shakti Mantras", et "Jazz Ji " de Siddhartha; albums de Mantras issus de la tradition Tantrique, où musique et méditation se marient pour notre plus grand plaisir ainsi que notre plus grand bénéfice, chaque album étant conçu pour être écouté comme n'importe quel bon album de "lounge music", mais en bénéficiant des effets puissants des Mantras, qui au-delà de leur vertu de Yoga du Chant, agissent en profondeur sur le subconscient... C'est aussi le propos des sessions "Satsong", en version Live.

cd jazz ji

En effet, en fonction des mouvements de la langue et de tout les muscles impliqués, de la respiration induite, du type de concentration, etc., la prononciation et le chant de Mantras constituent en eux-même de véritables exercices physiques et respiratoires yoguiques; cependant les Mantras ont une incidence encore plus profonde du fait de leur vibration subtile qui pénètre toutes les couches de la psyché humaine jusqu'au abysses de l'inconscient, et tout le corps jusqu'au coeur de chaque cellule, travaillant intensément sur la mémoire cellulaire. D'ailleurs on pratique souvent les Mantras mentalement en les faisant "vibrer" en pensée tout en se concentrant de différentes manières; les effets induits ainsi affectant différemment notre être mais n'en étant certes pas moins puissants. Et une autre et non moins excellente façon, plus réceptive, de les pratiquer, est tout simplement de les écouter, de les laisser vibrer en soi...

Alors... Bonne écoute! Ou devrais-je dire... Bonne pratique?

Et terminons avec le Mantra de circonstance:

SAT NAM

Diego Burgard (Siddhartha)

diego


Suivez Meditationfrance.com sur facebook