meditationfrance


Ecologie et Spiritualité

Carl de Miranda

par Carl de Miranda

En quoi la préservation de l’environnement constitue-t-elle une opportunité pour notre cheminement spirituel, à titre personnel et collectif ?

La situation environnementale extrême vers laquelle on se dirige est le résultat d’une certaine façon de vivre et de voir le monde, qui s’est enracinée ces derniers siècles notamment en Occident. L’homme se pense au centre du monde, étranger à son environnement qu’il exploite, et étranger aux autres. Il pense qu’il trouvera son bonheur en assouvissant ses désirs, aussi chaotiques et nombreux soient-ils. Ces dernières décennies, la Planète a commencé à nous faire comprendre qu’un tel fonctionnement est « contre-nature » et qu’il peut aboutir à un désastre. C’est aujourd’hui une évidence pour chacun d’entre nous, il faut changer nos comportements pour préserver notre planète nourricière et notre avenir.

Ecologie

La véritable solution à la problématique environnementale passe par une refonte profonde de nos comportements. Mais nos comportements découlent avant tout de notre conception du monde, de notre façon de rechercher le bonheur. Et c’est là que se trouve une véritable opportunité de transformation. Plutôt que de mettre en place des changements « de surface » dans nos vies, on peut rechercher une transformation profonde de notre vision du monde et de notre façon d’être, qui nous mènera plus près de la vérité et du bonheur.

L’homme n’est pas au centre du monde, il en fait partie. L’homme est le fruit de notre planète et non son propriétaire. Spirituellement, cette prise de conscience, qui nous revient à la figure à chaque fois que nous prenons conscience des déséquilibres environnementaux, revient peu à peu à diminuer l’emprise de l’égo et à se redonner sa juste place au sein du monde. Humilité à la place de la prétention.

L’homme n’est pas indépendant du monde, il est en lien permanent avec son environnement. Le bonheur ne peut être trouvé dans la séparation et l’isolement, il implique nécessairement un rapport lucide et harmonieux au monde et aux autres. Prendre en compte l’autre, prendre en compte l’environnement, sont indispensables à notre propre bonheur. Voilà encore une vérité qui s’impose à nous en découvrant les résultats négatifs d’une stratégie visant à rechercher son bonheur en oubliant de prendre en compte le monde avec lequel on est en relation. Relation et interdépendance à la place de la séparation et de l’isolement.

Spiritualité

Tous les désirs ne se valent pas. Il existe bien un ordre des choses. Respecter cet ordre des choses conduit au bonheur, vivre en négligeant cet ordre des choses conduit au déséquilibre et à la souffrance. S’il on mange n’importe comment, on peut devenir obèse. S’il on consomme de façon complètement incontrôlée, laissant libre à cours à tous les désirs qui nous passent par la tête, on contribue à accentuer le déséquilibre planétaire et on prépare le lit de plus de souffrance individuelle et collective. Face au déséquilibre environnemental, il devient indispensable de devenir plus conscient de nos actions et d’apprendre à redécouvrir l’ordre des choses, au lieu de laisser libre cours à toutes nos pulsions et impulsions. Conscience et lucidité à la place de la confusion et de l’anarchie des désirs.

Si nous arrivons ainsi à tirer les leçons de cette situation environnementale, nous arriverons à en sortir grandis. Dans ces conditions, la pratique de l’écologie au quotidien peut contribuer à notre épanouissement personnel et spirituel, tout en contribuant à ramener notre planète vers l’équilibre.
Motivons nous pour faire chaque jour un peu plus pour préserver l’environnement.

Carl de Miranda


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour