meditationfrance


ONSEI-DO : la Voie du Son

par Isabelle Padovani,
enseignante en Onsei-Do

Onsei signifie "son" en Japonais. Les deux idéogrammes qui composent ce mot expriment l'idée que la vibration de la voix émanant de soi permet d'être "comme un soleil debout", c'est-à-dire en reliance, dans la verticalité de la conscience, avec notre dimension la plus lumineuse, rayonnante, éclairée/éclairante.

Do signifie "la Voie", le chemin sur lequel le pratiquant avance pas à pas vers lui-même.

Onsei-Do est donc "la Voie du Son", pont sonore entre esprit et matière, entre conscience et expérience, dont la pratique permet de retrouver au centre de nous l'espace de paix et de sérénité à partir duquel notre nature profonde peut pleinement s'exprimer, dans l'harmonie et la joie du Vivant qui est en nous.

L'Onsei-Do propose une approche à la fois ancestrale et originale au niveau de la pratique du Son. Ancestrale, de par sa connexion originelle avec l'antique principe de Kototama, enseignement millénaire de l'art de la maîtrise du Son par la pratique des "mots-âmes" ; originale, de par le lien unique qu'elle met en évidence au niveau du Son entre des voies aussi diverses que l'Angéologie, le Reiki, le Druidisme, les Runes ou encore le Tarot...

En japonais, kototama signifie "mot-âme" ou "esprit du mot" : cet art de la pratique du Son, caché volontairement pendant des millénaires, sous-tendant les mythes du Shinto et conservé sous le sceau du secret dans la famille impériale du Japon, a été rendu au monde par l'Empereur Meiji.

Morihei Ueshiba, le fondateur de l'Aïkido, en fut un ardent pratiquant, et en disait :
"Il n'y a pas d'Aikido sans Kototama : l'Aikido est une méthode de fusion avec Kototama, l'esprit de l'univers… l'aikido est né à travers l'écho du son…"

Cet antique principe du son a été transmis en Occident par Masahilo Nakazono Senseï, disciple d'Ogasawara Senseï, secrétaire du calligraphe de la cour impériale de Meiji Tenno. Ce dernier a consacré sa vie entière à déchiffrer la clef du principe de Kototama, cachée par ses ancêtres dans certains liens existant entre le Kojiki et les mots-âmes.

Il transmit une partie de son enseignement dans les milliers de waka (poésie dont la source est le principe des rythmes de kototama) qu'il écrivit.
Les "mots-âmes" sont les sons purs qui cristallisent les vibrations originelles que nous percevons ensuite comme couleur, son et forme, dans le monde manifesté. Avant que toute manifestation soit perceptible dans le plan matériel, son essence vibre, résonne sur les plans subtils : ainsi, chaque principe manifesté par la couleur, le son ou la forme, a un kototama, un "mot-âme", une vibration principielle sacrée qui contient son essence, et en permet la manifestation.

La prononciation (murmurée, parlée, chantée) des kototama est une invitation à entrer dans le son, à le ressentir en nous jusqu'à "devenir" le son prononcé, afin de retrouver au centre de nous notre note fondamentale, expression de notre identité profonde. En nous permettant de reconnecter l'essence de toute chose, c'est notre propre nature essentielle et originelle que le principe de Kototama nous permet de ressentir. Par le voyage intérieur sur le vaisseau du Son, la pratique des kototama offre la possibilité de rétablir le lien intime entre l'ego et le Soi, entre le corps et l'esprit, dans le ressenti intime de la vibration du Son...

Sa pratique quotidienne contribue, par une restructuration progressive des plans physique, énergétique, émotionnel et mental, au dépassement des blocages intérieurs, et au rétablissement de la capacité originelle d'être à chaque instant, dans l'ici-maintenant d'une conscience unifiée...

Les effets obtenus par la pratique de l'Onsei-Do sont multiples :
- amélioration de la capacité de centration
- meilleure écoute de soi, affinage des perceptions sensorielles
- reliance facilitée avec les plans subtils
- obtention d'un équilibre intérieur indépendant de l'environnement externe
- connexion accrue avec l'essence de notre être
- expression facilitée de nos émotions, pensées
- accroissement des facultés mémorielles
- ajustement de la respiration avec le flux verbal, même en situation de stress
- timbre de la voix en résonance avec notre nature profonde

Pour tous ceux qui cherchent un moyen concret d'améliorer leur qualité de vie et de s'épanouir pleinement, la pratique des kototama, dans l'Onsei-Do, s'avère être un outil précieux qui a fait ses preuves en ce domaine depuis plus de deux mille ans...


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour