meditationfrance


L'initiation de Jésus en Inde

yoga en inde

La principale source d'information sur ce grand maître spirituel qui a amené le message d'amour sur la Terre est le Nouveau Testament qui englobe les Evangiles des apôtres. Dans quelques chapitres des Evangiles selon Mathieu et Luc sont présentés de façon succincte les événements significatifs de la vie de Jésus : ces histoires de l'enfance insistent sur la généalogie de Jésus, sa conception et sa naissance, et sur un nombre d'événements familiers comme l'Annonciation, l'arrivée des mages, l'arrivée des bergers, la vision du temple à Jérusalem, la fuite en Egypte où sa famille est restée jusqu'à la mort d'Hérode et le retour à Nazareth.
Après ces événements extraordinaires, cette biographie de Jésus manquent pratiquement 17 ans dont on ne sait rien. Après ces 17 ans Jésus est baptisé par Jean dans la rivière du Jourdain, vers l'âge de 30 ans. L'Evangile selon Luc n'a qu'un seul verset se référant à cette période : « Et l'enfant croissait et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts jusqu'au jour où il se présenta devant Israël ». (Luc 1. 80)

En 1894, Nicolas Notovici , un journaliste russe, avait publié le livre La vie inconnue de Jésus Christ où il montrait comment, au cours de son voyage à Ladak, le petit Tibet, à la fin de l'année 1887, il avait trouvé une copie d'un ancien manuscrit bouddhiste qui disait de façon explicite où avait été Jésus pendant « ses années perdues » : en Inde. Pendant une conversation entre Notovici et un lama du monastère Himis, ce denier avait affirmé que parmi les nombreux papyrus manuscrits qui existent au monastère “ on peut trouver des descriptions de la vie et des faits du Bouddha Issa, qui avait prêché la doctrine sainte en Inde et aussi parmi les enfants d'Israël ”.

On dit que Issa avait 14 ans lorsqu'il est passé par Sind, une région située au sud-est du Pakistan d'aujourd'hui, dans la vallée inférieure du fleuve Indus, et s'est établi parmi les ariens. Il est vite devenu célèbre, et les jaïnes lui ont demandé de rester avec eux, mais il est parti plus loin ,à Juggernaut, où il a été reçu avec joie par les prêtres brahmanes qui lui ont appris à lire, comprendre les Vedas, guérir et exorciser. Issa a passé six ans en étudiant et aussi en enseignant à Juggernaut, Rajagriha, Bénarès, et en d'autres villes saintes. Plus tard, il a été impliqué dans un conflit avec les brahmanes et les kshatriyas, respectivement les castes des prêtres et des guerriers, parce qu'il avait enseigné les écritures saintes aux castes inférieures - aux vaisyas (la caste des fermiers et des commerçants) et aux sudras (la caste des travailleurs et des paysans).

Au lieu de se soumettre aux visions limitées des brahmanes, Issa a préféré de prêcher contre eux et contre les kshatriyas, et à la faveur des vaisyas et des sudras. Considérant qu'ils avaient été déshonorés, les prêtres et les guerriers ont décidé de condamner Issa à mort.

Averti du danger par les sudras, Issa a quitté Juggernaut pendant la nuit et est alléé dans l'Himalaya, au Népal du sud, là où 5 siècles auparavant était né le grand Bouddha. Après 6 ans d'étude, Issa est devenu un “prêcheur parfait des écritures sacrées ”. Ensuite, il a quitté l'Himalaya et a voyagé vers l'ouest en prêchant, dans son chemin, contre l'idolâtrie, et il est revenu finalement en Israël, à l'âge de 29 ans. A partir d'ici l'histoire est bien connue.

A l'époque, ce livre a eu un succès immédiat en suscitant, bien sûr, de nombreuses controverses.

Ces controverses ont en apparence pris fin lorsque le professeur J. Archibald Douglas est parti à Himis et a recueilli une déclaration du Grand Lama, qui prétendait que tous les récits de Notovici étaient faux.

En 1922, Swami Abhedananda est parti à Himis. Il s'était intéressé à Notovici et à sa découverte et on lui avait dit exactement le contraire de ce que le professeur cité plus haut avait affirmé. Non seulement le Grand Lama a confirmé l'histoire de Notovici, mais il a même aidé Abhedananda à traduire les versets en question, que le swami fera ultérieurement publier  en bengali, dans le livre “ Au Cachemire et au Tibet ”.

En 1925, à la tête d'une expédition en Asie Centrale, Nicolas Roerich , peintre russe, poète, mystique, philosophe, a visité Himis. Il a publié ultérieurement des écritures qu'il avait découvertes au monastère et qui ressemblaient beaucoup à celles de Notovici. Il a relaté aussi que pendant son voyage il avait rencontré beaucoup d'autres documents, oraux et écrits, relatifs au voyage d'Issa en Orient.

Enfin, en 1939, le bibliothécaire de Himis a montré trois livres à Elisabeth Caspari, une pianiste renommée à l'époque, sans qu'elle soit au courant des légendes au sujet d' Issa ou du livre de Notovici, en lui expliquant: “Ces livres disent que votre Jésus a été ici ”.

Extrait de www.yogaesoteric.net


Haut de la page

Archives

retour