meditationfrance


Editorial : novembre 2004

mainsChanger Bush ou se changer soi même ?

Le mental moderne pense toujours que quelque chose d'autre est responsable. Changez la société, changez les conditions économiques, changez la situation politique, changez Bush, changez quelque chose et le monde ira bien. Nous avons changé tellement de choses et rien ne va ! Habituellement, nous préférons blâmer les autres ce qui nous donne l'illusion de croire que nous ne sommes pas dans l'erreur. C'est toujours l'autre qui a tord, qui se trompe et on se sent si bien lorsqu'on peut trouver un bouc émissaire (Georges Bush ?)... on se sent plus léger, plus sûr de soi  !

La personne vigilante et consciente met au contraire la responsabilité sur elle-même. Vous ne pouvez que vous changer vous-même, vous ne pouvez changer personne d'autre dans ce monde. C'est la seule révolution qui soit possible. Mais c'est seulement quand vous acceptez d'être responsable que quelque chose est alors possible.

Je viens de faire un stage de vigilance intensive connu sous le nom de «  Who is in ?  » qui a duré 3 jours... 3 jours en isolation totale... de 6 h du matin à 23 h sans interruption (plutôt intense !) On doit rester tout le temps avec le Koan zen  «  Qui est à l'intérieur ?  » et exprimer ce qui nous vient :
« Je suis Emmanuel Moulin, de nationalité française, responsable de meditationfrance ou suis-je plutôt en fait ma colère, ma folie ? Suis-je mes pensées, mon point de vue sur l'Amérique ou sur le conflit israélo-palestinien ? Qui est celui qui est conscient de toutes ces pensées ? Qui suis-je vraiment ? »

Et durant les 3 jours, on fait ainsi cette technique zen plusieurs dizaines de fois face à autre participant ou à un miroir. C'est un peu difficile de dire ce qu'on expérimente en faisant cette technique. Je dirai qu'on devient d'abord plus conscient de tout ce qui passe en nous. Et si vous regardez vraiment à l'intérieur, vous comprenez que la réponse ne peut-être que «  Je ne sais pas qui je suis !» Tout ce que nous disons n'est en fait que de la mémoire, ce n'est pas nous.

Nous avons en général des réponses toutes prêtes. «  Je suis américain, je suis français, je suis évangélique, je suis laïque, je pense ceci, je pense cela ! » mais tout cela n'est pas ce que nous sommes réellement, ce n'est que le mental, un programme. C'est seulement dans les moments de pleine conscience, de silence, de détachement que vous vous rencontrez enfin vous-même et cette rencontre est ce qu'on peut appeler la seule vraie maîtrise de soi . Nous sommes en fait simplement cet observateur intérieur qui est toujours là, imperturbable, en nous, au delà du mental et de l'ego.

Je sens que ce stage m'a donné plus de vigilance et je me sens plus conscient de mes propres projections. Moi aussi, il me semble que Kerry est préférable à Bush mais en même temps, je sais bien que le monde n'est pas fait d'un seul homme. Bush n'est que le représentant des personnes qui pensent ainsi. Vous pouvez changer Bush, mais vous ne changerez pas ceux qui pensent ainsi. Pour cela, ils doivent se changer eux-mêmes. Vous pouvez enlever Le Pen mais vous n'enlèverez pas tous les Français qui pensent plus ou moins pareils !

Et là dessus.... je dirai que c'est intéressant de prendre conscience que nous sommes dans une période où les conditionnements et les points de vue se durcissent créant ainsi toutes sortes d'extrémismes dans le monde qui s'affrontent.

Malheureusement, aujourd'hui, tout le monde voit les conditionnements, la folie ou la bêtise des autres pays, mais personne ne voit les siens. Et bien sûr les médias nationaux entretiennent bien tout cela. Et s'il vous plaît, ne pensez pas que les Français soient plus sages ou plus intelligents que les autres... si vous voyez seulement l'intégrisme des autres, cela signifie que vous n'avez pas encore vu le vôtre.

A bon entendeur, salut !

Emmanuel
emmanuel


Haut de la page

Archives

retour