meditationfrance


L'urgence d'un grand mouvement solidaire

par André Tarassi

Aujourd'hui, face à la curée, les mouvements spirituels, les thérapeutes, les médecins alternatifs se font "tout petits".

Une croyance répandue dans les cercles spirituels et thérapeutiques voudrait que cette discrétion soit garante de sécurité.

Il n'en est rien.

La campagne des activistes anti-spirituel est tout autant concentrée sur les petits groupes, plus faciles à terroriser et à dissoudre, que sur les grands groupes plus médiatisés.

Au Cicns, nous recevons chaque semaine l'annonce d'une discrimination ou d'une action policière à l'encontre d'un groupe spirituel inconnu.

La croissance accélérée des organismes de lutte anti-sectes et le soutien qu'ils obtiennent de la part des autorités font que le choix ne peut plus être à la discrétion. Soit, vous acceptez de dissoudre vos mouvements et d'oublier votre aspiration spirituelle (C'est l'objectif à terme de cette croisade), soit vous venez construire ce mouvement solidaire - au-delà des particularités de pratiques et de foi - qui est la réponse la plus juste à la situation actuelle en France.

Je ne crois pas que cela se fera en un jour, compte tenu du fait que la peur s'est largement installée parmi les victimes de cette discrimination et que les arguments contre ce sursaut sont ancrés dans les croyances des uns et des autres, prétextant principalement qu'il ne nous appartient pas de lutter, que tout est entre les mains de Dieu ... ouvrant ainsi à nouveau la porte des persécutions religieuses passives.

Je crois que nous sommes en fait incités à apporter un souffle nouveau dans notre société. Nous aurions peut-être préféré vivre dans la discrétion, un peu en marge de ce monde de folie qui avance à un train d'enfer vers une destination obscure. Mais nous devons constater que les événements nous "interpellent", qu'ils s'apprêtent à nous révéler notre lâcheté ou la force de notre foi, qu'ils nous obligent à regarder maintenant si nous allons sacrifier l'essentiel devant la peur et l'ignorance, si nous pouvons renier, trois fois et plus, ce qui a guidé nos vies, pour laisser s'installer cette nouvelle barbarie qui prend, une nouvelle fois, le masque d'une mission de salubrité publique.

Le temps est venu d'un grand mouvement solidaire, vivant et joyeux, qui affirme avec force et douceur, avec amour et fermeté, la valeur, la nécessité et le droit à l'_expression de nos choix spirituels, de nos choix de vie, de nos choix de santé.

Il est temps d'oublier nos arguments fallacieux et de participer, dans un élan courageux, à cette grande célébration de la spiritualité que nous n'aurions pas su inventer mais qui s'impose, comme la continuité de nos prières et de nos actions privées. Et nous en viendrons probablement à remercier ceux qui voulaient persécuter pour cette opportunité qu'ils nous offrent, à leur insu, de contribuer à apporter ce souffle nouveau dans notre société en déclin.

Nous devons sortir de nos trous parce que c'est dans la lumière que doit vivre la spiritualité. Il faut cesser de trembler comme si nous portions le poids d'une quelconque faute. Il faut cesser de nous cacher devant la violence des assauts. Il faut faire connaître au monde ce qu'il ignore à cause de notre mutisme. Il faut informer, témoigner et affirmer nos droits naturels.

Il est grand temps de créer ensemble une association des âmes, un formidable mouvement solidaire qui mettra un terme à ce nouvel obscurantisme. Il ne s'agit pas seulement d'une lutte, mais d'un réveil véritable, d'une possibilité de trouver la force, le réconfort et le ressourcement nécessaire dans ce mouvement, en préparant la naissance d'une nouvelle entité qui garantira à chacun la protection véritable de sa liberté de conscience.

Si vous ne comprenez pas tout de suite l'importance de cet appel, vous le comprendrez bientôt. Mais l'histoire nous inspire à ne pas attendre. Aujourd'hui, les activistes anti-spirituel ont monté d'un cran dans l'_expression de leur haine et de leur ignorance. Ils sont grisés par l'impunité dont ils jouissent pour l'instant. Quand ils ne pourront plus injurier, diffamer et détruire sans que personne ne manifeste son désaccord, leur force ne reposera plus sur rien, parce que le mensonge ne sera plus seul sur la place publique.

Ce que nous allons exprimer ouvertement n'est pas une option facultative mais une dimension essentielle de l'homme que nous ne voulons pas oublier dans ce marasme.

Sinon, ce serait la victoire d'un nouvel obscurantisme.

Vous pouvez participez à cet élan : site : www.cicns.net

André Tarassi est né en 1961, il est le fondateur du CICNS. Chercheur indépendant, il étudie les Nouvelles Spiritualités depuis 25 ans. Il a étudié le journalisme et la télévision aux états-unis. Il a publié, sous un autre nom, plusieurs ouvrages sur la démarche spirituelle.


Haut de la page

retour