meditationfrance


Dossier Spécial Tantra

Répression sexuelle = colère, avidité et égoïsme !

couplePersonne à l'école (ou même ailleurs) ne nous a enseigné la relation entre nos émotions et notre sexualité et pourtant si on veut vivre en harmonie il est essentiel de bien la comprendre !

Par expérience si nous réprimons la sexualité nous devenons coléreux ; toute l'énergie qui allait devenir sexuelle devient de la colère et mieux vaut être sexuel qu'être en colère. Au moins, dans la sexualité il y a quelque chose de l'amour; dans la colère il y a seulement de la violence pure et rien d'autre. Si la sexualité est réprimée, la personne devient violente à l'égard des autres ou d'elle-même. Il y a deux possibilités; ou bien elle deviendra sadique et fera souffrir les autres ou bien elle deviendra masochiste et se torturera elle-même, mais elle torturera...

Savez-vous qu'au cours des siècles il n'était pas permis aux soldats d'avoir des rapports sexuels ? Et c'est aussi vrai aujourd'hui ! Pourquoi ? Parce que si l'on autorise les soldats à avoir des rapports sexuels ils ne peuvent pas accumuler suffisamment de colère et de violence en eux. La sexualité leur permet de se relâcher, de s'adoucir et une personne douce ne peut pas combattre . Privez le soldat de sexualité et il se battra nécessairement mieux, en fait sa violence sera un exutoire pour sa sexualité...

Intéressant, n'est-ce pas ?

La guerre en Irak nous a aussi tristement rappelé aussi que si on supprime la sexualité des soldats, elle risque alors de se transformer en une perversion macabre ! Et quelle perversion, vous avez certainement tous vu ces photos de soldats américains torturant sexuellement certains prisonniers !

C'est assez incroyable de voir comment l'homme peut être si cruel, si malade ?

coupleMais ne nous trompons pas de causes, l'homme est violent, non pas parce que c'est sa nature, mais parce qu'on l'empêche de vivre sa nature, de vivre sa sexualité naturellement .

Le grand sage indien Kabir nous donne en simplement quelques phrases les bases mêmes du tantra, il dit des choses qui nous semblent d'une grande profondeur et toujours autant d'actualité :

J'ai rejeté mes désirs sexuels et je m'aperçois que maintenant je suis très en colère.

J'ai renoncé à la colère et je remarque que je suis maintenant avide en permanence.

J'ai travaillé dur à dissiper l'avidité et maintenant je suis fier de moi.

La répression n'est pas la voie, la transformation est la voie.

Commençons par sa première phrase :

J'ai rejeté mes désirs sexuels et je m'aperçois que maintenant je suis très en colère.

Kabir est un grand observateur, un observateur très minutieux. C'est cela la conscience. Il observe; il réprime ses désirs sexuels et il s'observe. "Qu'est ce qui se passe maintenant à l'intérieur ?" et bientôt il constate qu'il devient plus coléreux, sans aucune raison, juste en colère, irrité, prêt à se battre avec n'importe qui, pour n'importe quelle raison. Et souvenez-vous, la pulsion sexuelle peut être transformée car c'est une énergie naturelle ; la colère n'est pas aussi naturelle, un cran plus éloigné du naturel. Ce sera difficile de transformer la colère; elle doit d'abord être transformée en pulsion sexuelle, alors seulement quelque chose pourra être fait. C'est le travail que propose le Tantra et c'est pourquoi il est si mal compris.

Le tantra essaye de transformer votre colère en sexualité ; c'est ce qui doit d'abord être fait, c'est le chemin de la transformation intérieure. Toutes vos perversions doivent d'abord disparaître et vous devez devenir un être humain naturel. Pour être exact, vous devez devenir un animal naturel ; alors seulement pouvez-vous devenir divin. L'animal peut être transformé en divin mais votre animal est lui aussi très perverti, votre animal n'est pas sain, votre animal a perdu la raison. Cette aliénation doit d'abord être transformée, modifiée. Transformez la colère !

J'ai renoncé à la colère et je remarque que je suis maintenant avide en permanence.

Il a donc réprimé sa colère, c'est ce que l'on fera logiquement. Vous réprimez la sexualité, la colère bouillonne alors vous réprimez la colère. Mais c'est un observateur attentif, minutieux et il dit: "Dès l'instant où j'ai réprimé ma colère, je suis devenu avide". Cela aussi est prouvé , si vous observez l'histoire de l'homme vous trouverez mille et une preuves de cela. Par exemple en Inde, l'enseignant Mahâvîra enseigna la non violence et le résultat fut que tous les disciples de Mahâvîra sont devenus les gens les plus avides au monde ! Pourquoi sont-ils devenu si avides, si intéressés par l'argent ?
Mahâvîra leur a apprit à être non violent et bien évidemment ils ont commencé par réprimer la colère; c'est le seul moyen qui parait possible à un mental simpliste. Réprimez la colère ! Ne soyez pas violent ! Et ils ont très sérieusement essayé, ils ont essayé par tous les moyens de ne pas être violent. Ils ont même arrêté l'agriculture parce que c'est une sorte de violence; il faut arracher les plantes et faucher la récolte et c'est une sorte de violence puisque les plantes sont vivantes. Les Jaïns ont donc arrêté totalement l'agriculture.
Ils ne peuvent pas non plus être militaires, ils ne peuvent pas être kshatriyas , ils ne peuvent pas devenir des guerriers étant donnée leur idéologie non violente, ils ne peuvent pas non plus être agriculteurs ou jardiniers, c'est impossible. Ils ne voudraient pas devenir des sudras , les intouchables qui nettoient les routes, balayeurs ou cordonniers, parce que cela est trop humiliant.
Et les brahmanes ne leur permettront pas de faire fonction de brahmanes , les brahmanes sont très jaloux de cela. Ils ont été au pouvoir pendant des siècles et ils ne permettent à personne. personne ne peut devenir brahmane , l'on ne peut être brahmane que par la naissance. Vous pouvez devenir un grand homme, très cultivé, peu importe, mais vous ne pouvez pas être un brahmane . Il n'y a aucun moyen de devenir brahmanes , vous ne pouvez l'être que de naissance. Il vous faut être très attentif lorsque vous choisissez vos parents; c'est le seul moyen de devenir brahmanes . Ainsi les Jaïns ne pouvaient pas être brahmanes , ne voulaient pas devenir sudras et n'étaient pas capables de devenir des guerriers; que leur restait-il alors ? Seulement les affaires; ils sont devenus des hommes d'affaires et toute leur colère réprimée est devenue leur avidité. Ils sont devenus de grands maniaques de l'argent. Ils sont très peu nombreux. En Inde leur population est très réduite, pas plus de trente millions. Dans un pays de six cent millions, trente millions ne représentent rien. Mais ils possèdent plus d'argent que n'importe qui d'autre. Vous ne rencontrerez nulle part un Jaïn mendiant, ils sont tous riches.
Mahâvîra voulaient qu'ils soient non violent et ce qui arriva est totalement différent; ils devinrent avides. Réprimez votre colère et vous serez avides...

J'ai travaillé dur à dissiper l'avidité et maintenant je suis fier de moi.

Il a donc réprimé son avidité et le résultat ultime est qu'il est devenu un grand égoïste ; il se trouve très fier de lui. "Regardez ! J'ai réprimé la sexualité, réprimé la colère, réprimé l'avidité, j'ai fait ci, j'ai fait ça ! J'ai réalisé des choses impossibles !" Alors un grand "Je" apparaît, l'ego est renforcé.
C'est pourquoi vous trouverez les ego les plus cristallisés chez les moines et les sours ; vous ne trouverez nulle part ailleurs de tels ego cristallisés. Plus une personne renonce plus elle réprime, plus elle devient égoïste. Les Indiens sont très égoïstes et quelle en est la raison ? Ils ont essayé, d'une façon ou d'une autre d'être religieux , ils ont tout essayé et le seul moyen semble être la répression et la répression amène l'ego . Un être non réprimé devient non égoïste, il ne peut pas porter d'ego, il n'a pas de tuteur pour le faire pousser. Il devient humble, il devient simple, il devient ordinaire, il n'a pas de prétention, il sait qu'il n'est rien. Tout ce processus que décrit Kabir est magnifique pour comprendre comment nous fonctionnons !

La répression n'est pas la voie, la transformation est la voie.

Kabir nous dit : Ne réprimez rien ; si des pulsions sexuelles sont là, ne les réprimez pas sinon vous allez créer une nouvelle difficulté qui sera plus difficile encore à aborder. Si vous réprimez la colère alors c'est l'avidité qui posera problème et si vous réprimez l'avidité alors c'est l'ego qui apparaît, l'orgueil et c'est la chose la plus difficile à lâcher. Faites le chemin inverse, de l'orgueil à l'avidité, de l'avidité à la colère et de la colère à la sexualité et si vous pouvez revenir à une sexualité naturelle , spontanée , les choses vont devenir très simples, elles seront beaucoup plus simples que vous ne pouvez l'imaginer. Alors votre énergie est naturelle et l'énergie naturelle ne met pas d'obstacle à la transformation.

C'est pourquoi à meditationfrance, nous insistons sur le chemin suivant :

du sexe à la super conscience

Pas de la colère, ni de l'avidité, ni de l'ego, mais du sexe à la super conscience. La transformation ne peut se produire que si vous acceptez votre être naturel .

Bon été à tous et restez naturels !


Haut de la page

retour