meditationfrance


Ronald Reagan est mort.

07.06.04

Qui était vraiment Ronald Reagan ?

Par Emmanuel Moulin

Ronald Reagan était un fondamentaliste chrétien et il fut le premier président américain à restaurer une nouvelle forme de fondamentalisme chrétien , non seulement aux Etats-Unis mais aussià travers le globe. Dès son arrivée au pouvoir il décida de diminuer drastiquement le montant de l'aide au développement aux pays pauvres en supprimant l'aide au contrôle des naissances . Ronald Reagan tenait beaucoup à suivre à la lettre les paroles de la Bible. Or la Bible, dit effectivement « multipliez-vous ! Procréez », donc ne faîtes rien contre la Nature, ne vous protégez pas, ne pratiquez jamais l'avortement.

Dans les bidonvilles d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique latine, dans les maisons de brique et de terre aux toitures de tôle et aux sols crasseux, ou dans de vastes auditoires pouvant accueillir des milliers de personnes, des prédicateurs chrétiens propagent inlassablement le même message : vous tous, ici, si vous êtes pauvres, c'est que Dieu l'a voulu ainsi. Implorez Dieu pour votre salut , écoutez attentivement la parole de la Bible, fondement de la vérité, et répandez la bonne nouvelle dans l'attente de la fin miraculeuse de l'histoire et de l'avènement du millénaire du Christ.

Malheureusement cette politique de contrôle des naissances fut extrêmement négative pour les pays pauvres qui étouffent souvent du fait même de leur surpopulation entraînant inexorablement une paupérisation croissante. La situation économique des pays où le fondamentalisme chrétien continue de se propager, n'est guère encourageante. Entre 1970 et 1995, la croissance économique a stagné dans les pays hautement industrialisés et, dans la plupart des pays de l'Amérique latine et de l'Afrique (ainsi que dans certaines régions d'Asie), on a assisté à un déclin rapide du niveau de vie, déjà très bas, de la plupart des habitants.

Cette politique est malheureusement encore pratiquée aujourd'hui par l'administration Bush qui est de nouveau une administration dominée par le fondamentalisme chrétien.

Par ailleurs, Ronald Reagan faisait partie de ces chrétiens qui sont certains de posséder la connaissance vraie des principes fondamentaux de la foi. Ils pensent que le christianisme authentique est basé sous l'autorité d'une bible littéralement interprétée . Ils considèrent que c'est leur devoir de continuer la grande bataille de l'histoire, la bataille de Dieu contre Satan , de la lumière contre l'obscurité, et à lutter contre tous les ennemis qui ont miné le christianisme et l'Amérique. Ils préconisent un retour à la bible infaillible , au rapport traditionnel des doctrines, et à une moralité traditionnelle . Pour réaliser tout ceci, il est bon de savoir que les fondamentalismes chrétiens ont créé un nombre important d'organismes séparés et d'institutions pour propager leurs idéologies religieuses.

Comme une partie de la droite américaine, Ronald Reagan semblait aussi penser que le Jugement dernier et que l' Apocalypse est peut-être pour très bientôt.

Ronald Reagan pensait comme tous les fondamentalistes chrétiens que Dieu a donné aux Etats-Unis et ses citoyens une mission . Ils sont convaincus que les Américains ont quelque chose de supérieur à proposer au reste du monde : ils pensent détenir une vérité biblique particulière à partager et des milliards d'âmes en perdition à secourir.

Par ailleurs, ils considèrent que les autres peuples du globe peuvent et doivent se transformer à leur image. Cette préoccupation religieuse est renforcée par le fait qu'aujourd'hui, c'est la culture américaine qui domine dans le monde.

Il est amusant aussi de remarquer que leur vision de la foi va de pair avec les influences uniformisantes du consumérisme, de la communication de masse et de la production et d'une culture internationale de marché.

Lorsqu'il était président, Ronald Reagan a souvent nommé à son cabinet des fondamentalistes de choc. Le secrétaire à l'intérieur James Watt expliquait par exemple que la pollution de la planète ne devait pas être source d'inquiétude car «  le retour du Seigneur est proche  ».

Ronald Reagan est aussi l'homme qui a essayé de bannir le livre de Charles Darvin et de supprimer son enseignement des écoles et des universités, là encore son conditionnement chrétien a motivé son action.

Selon la bible, il n'y pas d'évolution. Le monde fut crée par Dieu en un seul coup de baguette magique alors que Charles Darvin et le monde scientifique prouvent le contraire, le monde est en constant changement , en évolution permanente.

Est-ce le rôle d'une président de décider de ce qui doit être enseigné dans les écoles ? Est-ce qu'il est plus important de suivre ce que la Bible a dit ou ce que les scientifiques ont prouvé scientifiquement  ?

Ronald Reagan est aussi l'homme qui a fait assassiné un des enseignants spirituels les plus connus et le plus provoquants de notre époque. Osho (ex Baghwan Shree Rajneesh) a été arrêté sans mandat d'arrêt et empoisonné au thallium par la CIA, il mourra quelques années plus tard après de grandes souffrances physiques dues au poison. Les services de la CIA ont alors mené une gigantesque campagne de dénigrement, tentant de lui faire porter toute sorte de soit disant crimes que ce maître éveillé aurait commis. Et il semble évident que Osho fut traité ainsi pour la seule raison qu'il dénonça avec force le christianisme, décrivant cette religion comme une religion morte et sans avenir . Il expliqua juste avant de mourir qu'il désirait que le monde sache qui sont réellement ces hommes politiques américains qui font de la politique internationale un terreau pour leur fondamentalisme religieux . Il a par ailleurs souvent déclaré que jamais le monde ne trouvera la paix avec ce type de politiciens.

Le maître Osho fut l'initiateur de la plus grande commune spirituelle jamais constituée, elle fut dans l'Etat de l'Oregon aux Etats-Unis et ceux qui ont participé en parlent comme d'une expérience inoubliable , ce fut une expérimentation, où l'homme pouvait vivre naturellement et méditativement.

Le procureur général de l'Oregon qui fut proche de Ronald Reagan à cette époque a lui même reconnu dans une conférence de presse que « le départ des USA de l'enseignant spirituel Osho a été demandé par Ronald Reagan en personne ». Il ajouta : « Osho est un homme innocent, il n'a commis aucun crime ».

Comme tous les grands empires de l'histoire, les Etats-Unis sous l'influence du fondamentalisme n'ont pu s'empêcher de tuer un grand maître spirituel authentique . La Grèce a tué Socrate, Rome a tué Jésus, les Hindous ont exterminé les bouddhistes vivant en Inde, les musulmans ont tué le maître soufie Al Hillaj Mansoor qui n'avait pourtant commis que pour seul crime de dire « je suis la vérité, je suis Allah » !

Les maîtres provoquent nos conditionnements et nos croyances pour nous permettre de passer à un niveau de conscience supérieur et cela n'est souvent pas du goût des autorités politiques et religieuses qui sont en place !

Suite à l'annonce de la mort de Ronald Reagan, il semble les médias classiques aient la mémoire courte, la presse de manière générale parle de Roland Reagan comme « d'un grand président » , sans même voir quel homme véritable il était et quelles sont les conséquences du fondamentalisme chrétien sur l'évolution du monde !

Et que dire du scandale de l'Iran Gate  ? Eh oui, rappelons-nous, sous l'administration Reagan les Etats Unis ont vendu sur la même période des armes aux Iraniens et aux Irakiens pour s'entretuer. Est-ce cela la spiritualité chrétienne ?

La presse insiste ces jours ci sur le fait que Ronald Reagan a permis la fin de la guerre froide.là aussi, je pense que ce n'est pas tout à fait exact ! D'abord, il semble plutôt que l'essentiel du travail doit être donné à Michael Gorbatchev qui a accepté de mettre fin à un système économique et politique usé et avec cela, il a accepté de perdre le pouvoir politique.

C'est surtout Michael Gorbatchev que nous devons respecter car peu d'hommes politiques sont prêts à laisser en même temps de leur propre pouvoir individuel et de la fierté nationale.

Ronald Reagan, quand à lui, voyait la fin du communisme comme la victoire du christianisme, du libéralisme et de l'Amérique et personnellement, je ne pense qu'il faille aujourd'hui trop sans en réjouir. Certes, le capitalisme est nettement préférable au communisme, mais c'est aussi un système extrême qui crée aussi de nombreuses difficultés dont on ne voit pas trop l'issue à l'heure actuelle.

J'ai lu aussi dans la presse :

Quant aux Afghans, il "se souviennent de l'aide de Ronald Reagan à l'Afghanistan pendant les années de djihad (guerre sainte) contre les Soviétiques (1979-1989)", a assuré leur président Hamid Karzaï.

Quelle absurdité ! Les choses ne sont pas si roses, les Etats-Unis ont financé et « crée » les talibans au Pakistan pour lutter contre l'Union soviétique et on s'est ce que tout cela a crée par la suite.les talibans, Ben Laden, le 11 septembre, la guerre US en Afghanistan et puis la guerre en Irak.le développement du terrorisme un peu partout dans le monde.

On voit bien que les conséquences sont immenses.

La guerre en Irak, la politique actuelle de Bush sont encore profondément influencées par le christianisme, le gouvernement est au pouvoir d'un groupe fanatique (nombreux étaient déjà dans le cercle de Reagan) qui croit au retour du messie et à la lutte entre le bien et le mal. Des dirigeants comme Kaddhafi ou Saddam Hussein sont diabolisés et plus encore de nombreux prédicateurs chrétiens américains caractérisent les peuples musulmans en général comme étant « spirituellement opprimés » et vivant « sous la coupe de Satan ».

Le Dieu de l'islam n'est pas notre Dieu, et l'islam est une religion très malfaisante et scélérate. » Ainsi s'exprimait par exemple le révérend américain Franklin Graham en octobre 2001.

La rhétorique du président Bush ( « ceux qui ne sont pas avec nous sont avec les terroristes » , « nous sommes bons » , etc.) ne favorise-t il pas un discours manichéen qui coïncide avec les schémas de pensée des intégristes ?

Il y a un risque que le renouveau fondamentaliste chrétien et le fondamentalisme islamique s'affronte et amène le monde à plus d'insécurité et à plus de violences .

Par ailleurs, le support de l'Amérique à l'Etat d'Israël s'explique aussi par le support que le fondamentalisme chrétien donne aux juifs. Et Reagan (comme Bush) défendait Israël sous sa forme la plus radicale pour la simple raison que l'un des signes annonciateurs d 'Armaguedon est le retour des Juifs en Terre sainte.

Là encore, ne devons-nous pas nous interroger ? Est-il acceptable de mélanger politique et religion ? Est-ce qu'on ne risque pas d'accroître les divisions dans le monde en suivant de telle idéologies simplistes ?

Selon un sondage Time/CNN , 59 % des Américains pensent que les événements décrits dans l'Apocalypse vont se produire et 25 % croient que les attentats du 11 septembre étaient prédits par la Bible.

Un sondage récent de Gallup indiquait que 68 % des Américains croient en l'existence du diable. Il révélait aussi qu'une forte proportion d'entre eux (48 %) s'affirme « créationniste » (2), c'est-à-dire qu'elle rejette la théorie darwinienne de l'évolution.

N'est-ce pas un peu inquiétant ? Est-ce que ces sondages ainsi que l'évolution actuelle de l'Amérique n'est pas directement liés à l'idéologie d'hommes comme Ronald Reagan ou Georges Bush ? Alors, je pose une dernière question : Est-ce qu'un président comme Ronald Reagan mérite vraiment d'être reconnu pour ce qu'il a accompli ?

Chaleureusement, Emmanuel Moulin

Précision :

Pour terminer, je voudrais préciser un point : de nombreux lecteurs m'écrivent parfois pour me dire qu'ils ne comprennent pas bien le lien entre la spiritualité et ce type d'article. Si j'écris ce type d'article, c'est qu'il me semble que la spiritualité n'est pas que le silence de la méditation, c'est aussi une rébellion lucide face aux croyances et aux conditionnements de nos sociétés. Nous avons une responsabilité face à la vie, nous ne pouvons pas nous fermer les yeux face aux idéologies destructrices, il nous faut, me semble-t-il défendre un autre vision du monde, une autre approche de la vie, basée sur l'amour et la vérité.


Haut de la page

retour