meditationfrance


50% des Américains de 55 à 64 ans sont hypertendus et 2 sur 3 obèses

La moitié des Américains de 55 à 64 ans souffrent d'hypertension et deux-tiers sont obèses, selon un rapport du gouvernement fédéral publié jeudi.

Ces statistiques relèvent une nette détérioration de l'état de santé des personnes dans cette tranche d'âge par rapport au même groupe d'âge il y a dix ans. Cette tendance est aussi inquiétante car elle pourrait être annonciatrice d'un possible inversement des gains continus dans l'espérance de vie depuis 1900 et qui a atteint un niveau record de 77,6 ans en 2003, selon les derniers chiffres officiels. Elle était de 75,4 ans en 1990.

Cette dégradation de l'état de santé des Américains de 55 à 64 ans est d'autant plus préoccupante que ce groupe croissant de la population, incluant déjà les baby-boomers les plus âgés, devrait passer de 29 millions en 2004 à 40 millions en 2014.

La bonne santé de cette importante frange de la population américaine proche de l'âge de la retraite sera déterminante pour l'équilibre financier des programmes fédéraux d'assurance maladie et de retraite. En 2003, les dépenses consacrées aux médicaments prescrits par des médecins ont augmenté de 11% par raport à 2002.

L'ensemble des coûts de santé ont progressé de 7,7% pour totaliser 1.700 milliards de dollars en 2003, représentant 15,3% du PNB contre 14,9% l'année précédente.

"L'évolution de la santé de ce groupe affectera donc l'ensemble de la société américaine", a souligné Amy Bernstein, une responsable du centre national des statistiques de la santé (National Center for Health Statistics/NCHS)) qui a produit ce rapport.

Les 'baby-boomers", les personnes nées entre 1946 et 1964, sont de loin la génération la plus nombreuse. "La fin de la cinquantaine et le début de la soixantaine sont des âges critiques pour prévenir l'apparition des maladies liées au vieillissement", a par ailleurs souligné le Docteur Julie Gerberding, la directrice des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).
"Et il n'est jamais trop tard pour adopter un mode de vie sain et allonger sa vie en jouissant d'un bon état physique", a-t-elle ajouté.

Selon les statistiques collectées par le NCHS, les décès provoqués par les maladies cardio-vasculaires, le cancer et des attaques cérébrales --les trois principales causes de mortalité-- ont tous diminué en 2003 entre 2 et 5%.
La mortalité infantile a légèrement diminué en 2003 avec 6,8 décès pour 1000 naissances, poursuivant la tendance de baisse générale observée depuis 1958, a égalmement indiqué ce rapport annuel.


Haut de la page

retour