meditationfrance


 


Le Dalai Lama a visité l’Israël la semaine dernière et il a fait des déclarations qui éclairent par leur sagesse la situation au Proche-Orient.

Dalai Lama

Une religion non violente est si rare que nous aimons à Meditationfrance suivre les actions et les paroles du Dalai Lama qui garde toujours cette innocence de l’enfant associée à la sagesse du méditateur.

Lors de sa quatrième visite en Israël, il a déclaré à Tel Aviv devant une salle pleine : « Si vous comprenez les autres traditions et cultures, vous serez capables de développer plus de tolérance et de compréhension avec eux. »

Il a été direct : « Je ne suis pas d’accord avec la prière ou la bénédiction pour aider le monde, j’ai confiance plutôt en l’intelligence humaine ».

Il a appelé aussi le Hamas à « renoncer à la violence » et à « être plus réaliste » et a expliqué aussi aux israéliens que « répondre par la violence n’était pas la solution ».

Un Journaliste lui a alors demandé : « Mais, que faire lorsque vous êtes attaqués ? Vous devez bien vous défendre ? Que dîtes-vous de l’autodéfense ? »

Le Dalai répondit avec le sourire : « Question difficile... très difficile... je dirais que malgré tout, au final, les méthodes violentes sont encore moins efficaces que la non-violence. »

Le journaliste demanda : « Faut-il capituler devant l’ennemi ? »

Le Dalai lama : « Non, pas capituler... juste attendre un peu... »

Au sujet des caricatures de Mahomet, il a préféré éviter la question. Il répondit au journaliste : « question délicate, très délicate. Si vous me le permettez, je préfère rester silencieux – sans commentaire. »

Au sujet de son exil du Tibet, un journaliste lui demanda si c’était dur ne de plus pouvoir revenir au Tibet ?

Il répondit : « Non, juste des fois, lorsque la mousson est forte en Inde, je pense un peu au Tibet et au climat plus sec qui est si particulier. Mais, sinon, non, ma vision est que c’est là où vous vous sentez heureux que vous êtes chez vous, à la maison. »

Dossier réalisé par MF – 19 février 2006


Haut de la page

retour