meditationfrance


 


L’astrologie comme outil d’évolution.

Les pratiques de l’astrologie sont nombreuses. On distingue parmi ses pratiques deux grands groupes.

Le premier groupe concerne toute pratique de l’astrologie qui instrumentalise le ciel aux fins de le rendre utile aux affaires humaines. Cette astrologie est héritée d’un usage très antique et augural.

Le second groupe réunit les pratiques récentes et essentiellement psychologiques qui font de l’astrologie un moyen de compréhension du vivant et de questionnement sur soi.

Les deux pratiques ne sont pas toujours nettement séparées, mais il existe de nos jours une astrologie du deuxième groupe qui se distingue très fortement du premier par son intérêt pour la dimension évolutive de l’astrologie.

Qu’est-ce à dire ? Que l’astrologie a codifié depuis longtemps le fonctionnement de l’être humain, qui n’est pas différent de la nature du monde dont il est issu comme on est issu d’une mère.
L’astrologie permet de se mettre à l’écoute de la vie, mais une écoute spécialisée, détaillée et attentive.

On trouvait anciennement, mais aussi naguère, des conseils dans certains ouvrages d’astrologie pour se protéger d’un « mauvais thème » par des talismans. Mais l’astrologie moderne change complètement la manière d’envisager la lecture du thème astral. Exit les talismans et la persuasion d’être verrouillé dans un destin malencontreux.

Il a fallu à l’astrologie l’œuvre monumentale d’un astrologue de génie, Dane Rudhyar, qui introduisit dans l’art une notion capitale : l’astrologie n’est pas une discipline décrivant notre imparable destinée, mais révélant notre chemin évolutif. Et il est en effet dans la nature même de l’astrologie de réfléchir au cycle de notre devenir, plus encore que de notre avenir. L’astrologie est une algèbre symbolique de la vie (selon les termes de Rudhyar), et la vie est mouvement. Cette algèbre décrit les lois de l’évolution qui se présentent comme des modèles cycliques. Ces modèles ne sont pas seulement au ciel, ils sont dans notre nature. Ce ne sont pas des lois qui s’imposent à nous par de mystérieux décrets, ce sont nos lois internes. La grande spécificité de l’astrologie est de ne pas séparer l’être humain du cosmos.L’astrologie a codifié avec une cohérence remarquable les schémas de l’évolution humaine. Elle se place au cœur des manifestations complexes de la vie psychique et organique et en décode le fonctionnement avec son génie particulier.
Dès lors, pratiquer l’astrologie à la lumière de cette compréhension revient à regarder en soi comment la vie se passe et se meut.
Il est vrai que nous sommes faits d’habitudes, de facilités répétitives, mais aussi de peurs et de comportements peu adaptés. En cela, l’astrologie ancienne tendait à voir une fatalité. L’être était plutôt déterminé. Au mieux, l’astrologie nous rassurait, sans nous remettre en cause, et nous expliquait comment ménager notre confort et nos espérances.

Des astrologues répondent à cette demande. Mais cela entrave, à notre sens, un face à face avec soi-même.
La pratique moderne de l’astrologie nous interroge sur notre aptitude à nous laisser transformer par la vie. Encore faut-il que l’astrologue donne à son client les moyens et les outils de sa transformation. L’astrologie devient alors un moyen de connaissance de soi et d’évolution, termes qui n’ont alors rien de galvaudé.
Nous pouvons nous comporter comme ces disques à microsillons rayés qui hoquètent sur la même note. Dans ce cas nous rejouons éternellement le conditionnement inscrit dans notre thème. Mais derrière cet engluement, se trouve pourtant une partition dont nous avons oublié le rythme et la musique.

L’astrologie nous ramène à la partition dont nous faisons partie. Cela ne se fait pas sans règles. Le praticien dispose d’outils qui permettent d’informer sur la façon de retrouver la mélodie de notre vie. Ces outils ne sont pas extérieurs à l’astrologie, ils sont en elle depuis longtemps, mais Rudhyar, et les astrologues successeurs, nous ont appris à les voir et à les utiliser. L’astrologie n’est pourtant en rien très différente de celle d’autrefois. C’est notre regard et notre technique qui ont changé, en somme notre compréhension de ce qui a été codifié depuis longtemps déjà.

L’astrologue qui s’intéresse à notre évolution psychologique, va dire : « Plutôt que de subir la vie bon gré mal gré, rencontrez-la. » Et il va montrer comment cela peut se faire pour son consultant en particulier. Il aura donc donné les clefs qui ouvrent les verrous de notre personnalité et nous engage dans une vie plus consciente.

Didier Fleury.


Haut de la page

retour