meditationfrance


 


Pourquoi y a-t-il tant de conflit entre les gens de religions différentes ?

Osho

Un visiteur a demandé à Osho : Le monde semble devenir de plus en plus fou de jour en jour, personne ne sait ce qui se passe, tout est à l'envers et confus; voilà ce qu'on lit dans les journaux. Est-ce réel ? Si oui, la vie a t-elle un équilibre intrinsèque qui maintient tout dans une stabilité ?

Réponse orale et spontanée d’Osho :
Le monde est le même; il a toujours été le même; à l'envers, fou, malade.
En fait, une seule chose nouvelle s'est produite dans le monde, c'est la conscience que nous sommes fous, que nous sommes à l'envers, que quelque chose est essentiellement faussé en nous. Cette conscience est une grande bénédiction.

Bien sûr c'est seulement un début, juste l'Abc d'un long processus, juste une graine, mais immensément riche de sens. Le monde n'a jamais été autant conscient qu'aujourd'hui de sa folie. Il a toujours été le même, en trois mille ans l'homme a livré cinq mille guerres.

Pouvez-vous dire que cette humanité est saine ? L'on ne peut pas se remémorer une seule époque dans l'histoire humaine où les gens ne se sont pas détruits au nom de la religion, au nom de Dieu ou même au nom de la paix, de l'humanité ou de la fraternité universelle. De grands mots cachant de si laides réalités ! Les chrétiens ont tué les musulmans, les musulmans ont tué les chrétiens, les musulmans ont tué les hindous, les hindous ont tué les musulmans; les idéologies politiques, les idéologies religieuses, les idéologies philosophiques sont uniquement des façades pour le meurtre, pour assassiner d'une façon justifiée.

Et toutes ces religions promettaient aux gens: "Si vous mourez dans une guerre religieuse, votre paradis est absolument assuré. Tuer en temps de guerre n'est pas un péché; être tué à la guerre est une grande vertu". C'est de la pure stupidité ! Mais dix mille ans de conditionnement ont infiltré profondément le sang, les os, la moelle même de l'humanité. Chaque religion, chaque pays, chaque race revendique: "Nous sommes le peuple élu de Dieu, nous sommes supérieurs; tout le monde est inférieur à nous". C'est la folie et chacun a souffert à cause de cela.

Les Juifs ont souffert immensément pour une simple folie qu'ils ont commise; l'idée qu'ils sont le peuple élu de Dieu. Une fois que vous avez l'idée que vous êtes le peuple élu de Dieu, alors les autres ne peuvent pas vous le pardonner parce qu'ils sont aussi le peuple élu de Dieu, comment alors décider ? Aucun argument ne peut être concluant et personne ne sait où Dieu se cache, ainsi vous ne pouvez pas le lui demander non plus; il ne peut pas être convoqué au tribunal en tant que témoin; alors seule l'épée va décider. Quiconque sera puissant sera dans le vrai, le pouvoir est roi. Les Juifs ont vraiment souffert pendant des siècles, mais cette souffrance ne les a pas changés, en fait, elle a renforcé leur idée qu'ils sont le peuple élu de Dieu.
Les mêmes personnes qui leur répètent: "vous êtes le peuple élu", leur ressassent aussi que le peuple élu doit passer par de nombreuses épreuves, traverser de nombreuses mises à l'épreuve pour éprouver montrer de quoi ils sont capables.

J'ai entendu parler d'un vieux rabbin - ce devait être un homme très sain - priant Dieu. Il priait depuis des années et des années sans jamais rien demander et vous le savez, la prière est une sorte de harcèlement; vous continuez à harceler Dieu chaque jour, matin, midi, soir, même la nuit, cinq fois chaque jour. Dieu doit en être fatigué, totalement lassé...
Et le rabbin ne demandait rien; sinon Dieu aurait pu s'en tirer. Si le rabbin avait demandé quelque chose, cela lui aurait été donné et Dieu lui aurait dit: "va te faire voir !" Mais il ne demandait rien, il priait simplement. Finalement Dieu lui demanda: "pourquoi continues-tu à me torturer ? Que veux-tu ?" Et le vieux rabbi lui dit: "juste une chose; le temps n'est-il pas venu pour vous de choisir un autre peuple ? S'il vous plaît, choisissez un autre peuple pour être votre peuple élu. Nous avons assez souffert !"

Il en est ainsi, non seulement avec les chrétiens, les juifs, les mahométans et les hindous; il en est exactement ainsi avec tous les gens qui ont existé jusqu'ici. L'ego racial, l'ego religieux, l'ego spirituel est beaucoup plus dangereux que l'ego individuel, parce que l'ego individuel est brut. Vous pouvez le voir, chacun peut le voir, il est si visible en surface. Mais lorsque l'ego devient racial; "l'hindouisme est magnifique", vous ne pensez pas que vous revendiquez quoi que ce soit pour vous personnellement. Pourtant, indirectement, vous revendiquez: "je suis magnifique parce que je suis un hindou et l'hindouisme est magnifique". C'est une façon indirecte, une façon subtile, rusée; "je suis magnifique parce que je suis japonais, parce que les japonais sont les descendants directs du Dieu soleil"; ou, "je suis un chinois et les chinois sont les gens les plus civilisés, les plus cultivés".

Lorsque les occidentaux atteignirent la Chine pour la première fois, ils rirent en voyant les chinois. Ils ressemblaient plutôt à des caricatures; des bandes dessinées, plutôt qu'à des hommes; quatre ou cinq poils sur le visage et c'est là toute votre barbe ! Quel sorte de gens est-ce là ? Les premiers Européens écrivirent dans leurs journaux de bord: "il semble que nous avons découvert le chaînon manquant entre les singes et l'homme". Et qu'écrivaient les chinois dans leurs journaux de bord ?
Même l'empereur de Chine était très intéressé à rencontrer des Européens parce qu'il avait entendu beaucoup d'histoires à leur sujet. Ils furent invités à sa cour, non parce que l'empereur respectait les Européens, mais simplement pour voir quel genre de gens ils étaient. Jamais auparavant ...! Il ne pouvait pas contenir son rire; il se mit à rire lorsqu'il vit les Européens. Les Européens furent très embarrassés; "mais pourquoi rie-il ?" Il leur fut répondu: "C'est sa manière d'apprécier, il rie toujours, il est jovial; c'est sa façon d'accueillir les invités". En fait, la réalité, était qu'il ne pouvait pas croire que ces gens soient des êtres humains !
Il demanda à ses gens: "les avez-vous rapporté de la jungle africaine ? Ils ressemblent à des singes !"

C'est comme cela que l'ego fonctionne; l'autre est toujours réduit au plus bas possible et comparé à l'autre, l'on se hausse plus haut. Vous dites: "le monde semble devenir de plus en plus fou de jour en jour". C'est inexact; il en a toujours été ainsi.
Seule une nouvelle chose se produit et c'est une bénédiction et non du tout une malédiction. Pour la première fois dans toute l'histoire de l'humanité, quelques personnes prennent conscience que la manière dont nous avons existé jusqu'ici est d'une certaine façon fausse; quelque chose est fondamentalement manquant dans notre fondation même.
Il y a quelque chose qui ne nous permet pas de nous développer en êtres humains sains. Les graines de la folie sont dans notre conditionnement même. Chaque enfant naît sain, puis, lentement, lentement, nous le civilisons, nous appelons cela le processus de civilisation. Nous le préparons à faire partie de cette grande culture, de cette grande église, de ce grand état auquel nous appartenons.
Toute notre politique est stupide et de ce fait l'enfant devient stupide, toute notre éducation est laide. Notre politique n'est rien d'autre que de l'ambition, de la pure l'ambition; l'ambition du pouvoir et seuls les gens les plus vil deviennent intéressés par le pouvoir. Seuls ceux qui souffrent d'un complexe d'infériorité profond deviennent des politiciens, ils veulent prouver qu'ils ne sont pas inférieurs; ils veulent le prouver aux autres, ils veulent prouver à eux-mêmes qu'ils ne sont pas inférieurs, qu'ils sont supérieurs.
Mais quel est le besoin de le prouver, si vous êtes supérieur ? L'homme supérieur n'essaye pas de prouver quoi que ce soit, il est simplement à l'aise avec sa supériorité. C'est ce que dit Lao Tzu: "l'homme supérieur n'est pas même conscient de sa supériorité; il n'en a nul besoin. Seule la personne malade commence à penser à la santé; la personne en bonne santé ne pense jamais à la santé. La personne en bonne santé n'est pas consciente de sa santé; seule la personne malade l'est. Une personne belle, une personne vraiment belle n'est pas consciente de sa beauté; seule la personne laide s'inquiète constamment et fait tous les efforts possibles pour prouver qu'il n'en est rien.
En fait, en prouvant à d'autres que: "je ne suis pas inférieur; je ne suis pas laid", l'homme essaie de se le prouver à lui même. Les autres fonctionnent comme un miroir, ils peuvent dire: "oui, vous êtes magnifique...." mais ils ne le diront que lorsque vous êtes puissant, que lorsque vous êtes riche; autrement ils ne diront rien. Qui s'intéresse à votre ego ? Ils sont intéressés par leur ego, mais à contrecœur, lorsque vous avez le pouvoir de détruire, ils doivent alors accepter votre ego.

Adolf Hitler était fou, mais personne en Allemagne n'osait le lui dire. De nombreuses personnes estimaient qu'il était fou; mais dès sa défaite et son suicide, ces mêmes personnes commencèrent à écrire qu'elles avaient toujours perçu cela. Même ses propres médecins n'ont jamais osé le lui dire en personne - pourtant, en tant que médecins ils sont au service de la vérité - ils ne lui ont pas dit qu'il était malade, très malade et non seulement physiologiquement, mais psychologiquement aussi.
Il souffrait de nombreux cauchemars, il avait constamment peur d'être tué. Il était hanté par l'idée qu'il allait être tué, à tel point qu'il ne s'est jamais marié. Il s'est marié seulement après avoir décidé de se suicider, juste trois heures avant. Pour éviter d'avoir une femme dans la même chambre, il ne s'est jamais marié; car qui sait, la femme peut être un espion, un ennemi et tandis qu'il est endormi elle peut le tuer, l'empoisonner.
Il n'a jamais eu confiance, même en la femme il a feint d'aimer. Il n'avait aucun ami, parce qu'être amical avec quelqu'un signifie avoir confiance et il était si soupçonneux. Les politiciens sont malades, les prêtres aussi sont malades....

L'humanité a toujours été malade. Elle a toujours été à l'envers et dans la confusion, parce que vous avez été éduqués dans le mensonge. Mais une bonne chose arrive aujourd'hui, au moins, quelques jeunes gens intelligents prennent conscience que tout notre passé a été faux et qu'il a besoin d'un changement radical. "Nous avons besoin d'une discontinuité d'avec notre passé. Nous voulons recommencer, nous devons recommencer. Tout le passé a été une expérience d'une futilité totale !" Une fois que nous acceptons la vérité telle qu'elle est, l'homme peut devenir sain. L'homme naît sain; nous le rendons fou.

Une fois que nous acceptons qu'il n'y a aucune nation ni aucune race, l'homme deviendra très calme et serein. Toute cette violence continuelle et cette agressivité disparaîtront. Si nous acceptons le corps de l'homme, sa sexualité, de façon naturelle, alors tous les genres de stupidités prêchées au nom de la religion s'évaporeront.

Quatre-vingt-dix-neuf pour cent de maladies psychologiques existent à cause de la répression sexuelle de l'homme. Nous devons délivrer l'homme de son passé. C'est tout mon travail ici; vous aider à vous débarrasser du passé. Tout ce que la société vous a fait doit être défait. Votre conscience doit être nettoyée, vidée pour que vous puissiez devenir comme un miroir pur reflétant la réalité. Être à même de refléter la réalité c'est connaître Dieu. Dieu est juste un autre nom pour la réalité; ce qui est. Et un homme est vraiment sain lorsqu'il connaît la vérité.

La Vérité apporte la libération, la vérité apporte la santé mentale.
La Vérité apporte l'intelligence,
La Vérité apporte l'innocence.
La Vérité apporte le bonheur,
La Vérité apporte la célébration.

Nous devons changer cette terre entière en un immense festival et c'est possible, parce que l'homme contient en lui tout ce qui est nécessaire pour transformer cette terre en un paradis."

Osho, Extrait de: Come, Come, Yet Again Come, Chapitre 12


Qui est 0sho ? Osho est reconnu comme l’un des mystiques du 20ème siècle et l’Inde, son pays de naissance, lui accorde maintenant une grande considération. N’appartenant à aucune tradition, il est considéré par beaucoup comme un véritable maître tantrique. Ses enseignements sont d’ailleurs étudiés dans certaines écoles bouddhistes et le Dalaï Lama lui-même a déjà exprimé la grande estime qu’il avait pour l’oeuvre d’Osho.
Pour en savoir plus sur Osho, ses livres et ses méditations


Haut de la page

retour