meditationfrance


Exercice de Yoga
à faire chaque jour :
respirer par le nez (pranayama)

Bonjour,

Je voudrais partager avec les lecteurs de meditationfrance un petit exercice de Yoga que j’aime beaucoup et que je pratique tous les jours depuis 3 ans : il consiste à respirer par le nez pendant 5 minutes le matin ou à n’importe quel moment de la journée... cela ralentit les pensées et nettoie le nez et prévient efficacement les rhumes.

Asseyez-vous confortablement (position de lotus ou autre) et commencez par fermer la narine droite avec le pouce et inspirez profondément par la gauche. Puis fermez la narine gauche avec l'annulaire, ouvrez la droite et expirez.

Inspirez ensuite par la droite et expirez par la gauche... Respirez lentement, profondément et sans bruit, sans interruption entre les tours.

Cet exercice oxygène le sang, nettoie et assèche le passage d'air et je n’ai jamais eu de rhume depuis que j’ai commencé à pratiquer cette technique. Et elle ne prend que quelques minutes…

Cette pratique de la respiration même quelques minutes par jour dynamise quand on est fatigué, et détend quand on est stressé ou nerveux, pensez-y avant une réunion importante, ou un examen ou même avant une méditation.

Nathalie (Lyon)

Précision sur cette technique :
Ce petit exercice est basé sur la méthode dite du pranayama qui permet d’agir sur le corps énergétique. Le nez est l'un des organes essentiels dans la pratique du pranayama. Ses fonctions sont très importantes, sur le plan physique comme du point de vue mental. Non seulement les narines sont tapissées de membranes hautement innervées, mais elles ont également une correspondance majeure sur le plan énergétique, par l'action des deux narines qui sont les véhicules de l'énergie vitale, le prana.
Tout comme vous devez inspirer par le nez pour sentir une odeur, il faut également inspirer par le nez pour absorber le maximum de prana, car c’est derrière le nez que se trouvent les organes olfactifs à travers lesquels le prana passe pour atteindre le système nerveux central et le cerveau.


Haut de la page

** Cliquez ici pour voir les articles des mois précédents

retour