meditationfrance


Réflexions sur le Parc-Mémorial de la Paix à Hiroshima

ville d'hiroshima

Chers lecteurs de meditationfrance,

Il y a quelques semaines, j'ai visité le dôme atomique du «  Peace Parc » à Hiroshima et je voudrai vous partager mes expériences sur ce voyage. Pardonnez moi pour mes fautes de français (Je suis américain) mais si vous voulez publier cet article, c'est avec plaisir.

Pendant mon voyage au Parc-Mémorial de la Paix à Hiroshima, alors que je lisais ce qui s'était passé, je me suis mis soudainement à pleurer sans savoir pourquoi. J'ai remarqué que mon amie japonaise qui était à côté de moi pleurait aussi.

La raison était peut-être que nous venions de passer un superbe week-end et cela faisait un tel contraste !

Ce que je sais, c'est que lorsque je me tenais là, j'ai réalisé combien l'humanité était capable de destruction et cela me touchait profondément !

Le dôme atomique est un des rares monuments qui est resté debout et intact à Hiroshima après l'attaque atomique américaine (qui fut la plus grande attaque nucléaire jamais réalisée).

hiroshimaLe Cénotaphe. Il fut érigé en mémoire des victimes de la bombe A, dont il contient le nom. L'inscription devant le cénotaphe suscita une petite polémique quant à son interprétation. "Que toutes les âmes reposent ici en paix; nous ne referons plus le mal." Est-ce les japonais qui ont fait le mal et qui ont été les seuls responsables de cette catastrophe ? Le professeur Saika, auteur de cette inscription, souligna alors que le "nous" ne désignait pas le Japon en particulier, mais tous les êtres vivants, englobant leurs actes passés, présents et futurs.

Ce qui m'a encore plus touché…c'est quand j'ai lu l'historique de ce qui s'est passé en 1945 : les représentants politiques du Japon et des Etats-Unis se sont quittés peu avant l'attaque avec un accord tacite que le Japon capitulerait…et malgré cela, les USA ont voulu lancer deux bombes atomiques sur les villes de Nagazaki et Hiroshima – une décision qui a eu pour conséquence d'effacer 250.000 personnes de la carte en quelques secondes et qui restera à jamais un point noir dans l'histoire de l'homme.

Le système américain dans son ensemble consiste à toujours devoir faire mieux. « Do it better ! » comme on dit. Améliorez, perfectionnez ! Ce que vous faîtes n'a pas de véritable importance. Si vous tuez des gens, faîtes le, le mieux possible ». C'est ce qui s'est passé à Hiroshima et à Nagasaki : l'Amérique l'a fait mieux que quiconque.

Une bombe atomique n'est pas simple à faire, il faut de la technicité, de l'intelligence pour cela…mais il y a des hommes derrière cela, des militaires, des scientifiques et ils ont tous un cœur comme tous les êtres humains.

La mère palestinienne qui se fait sauter à un check point, elle aussi, elle a un cœur qui bat.

On est tous responsable de nos actes et décisions, qu'on les calcule ou qu'on les fasse par désespoir. Pour moi, c'est ce qui fait de nous des êtres humains, c'est cette habilité à choisir nos réponses.

Mais dès fois on peut se demander si il y a vraiment un « choix » ? Récemment, j'ai entendu par exemple que deux adolescents se sont disputés à Richmond en Virginie (USA) juste après les cours. La fille s'est tournée et l'autre ado lui a tiré dans le dos. Elle est la 100 ème personne qui meurt par une arme à feu depuis le début de l'année dans cette petite ville américaine. Je me demande si ces personnes avaient conscience ou non d'une autre alternative pour régler leur dispute ?

Il me semble que tant que nous ne sommes pas éveillés, conscients, vigilants, nous ne choisissons rien du tout, nous sommes à la merci du mental et des émotions et nous ne connaissons que la réponse primitive, animale et violente à un conflit. Les bombes atomiques ne sont rien d'autres qu'une méthode primitive sophistiquée !

Le préambule constitutif de l'UNESCO proclame : "les guerres prennent naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être levées les défenses de la paix" .

Je ne suis pas assez naïf pour dire que l'humanité a juste besoin de faire la méditation Dynamique. Je sais bien que le monde dans lequel on vit est un monde complexe.

Mais est-ce que les solutions sont si complexes ? Qu'y a-t-il de si complexe avec l'amour ? Qu'est ce qui est si complexe dans la créativité ? Qu'est ce qui est si complexe dans Vipassana  ? Au risque de sur simplifier, j'ai envie de demander : est-ce que le monde a déjà envisagé la méditation comme une option possible ?

Le maire de la ville de Hiroshima a écrit une très belle lettre au président Bush à la suite du 11 septembre qui est affichée dans le hall d'exhibition du « Peace Park ». Il demande à Georges Bush de freiner sa réaction au 11 septembre, il présente ses sincères condoléances au peuple américain et il invite tous les dirigeants du monde à visiter Peace Park pour voir les horreurs et les tragédies que peuvent causer les guerres.

japon

La lettre a été écrite pour tenter de nous rendre conscient du cycle de violence et de ses conséquences ravageuses, elle n'offre aucune solution, c'est juste une aide à la prise de conscience : elle dit « utilisons notre intelligence pour rechercher le positif et trouvons des solutions créatives à nos différences ».

En attendant, nous, les américains, on continue de bombarder des cours d'écoles afghanes ou des mariages en Irak, par erreur bien sûr. Je viens juste de lire que les USA demandent désormais aux hôpitaux en Irak de ne pas compter le nombre de victimes civiles. Je suis choqué qu'on puisse parler de « dommage collatéral », quelle étrange expression pour décrire des vies humaines.

Récemment, Donald Rumsfield a eu une nouvelle idée : développer des armes nucléaires de petite taille, moins puissantes – ainsi, on pourrait les utiliser sur les champs de bataille. Brillante idée. A la place des armes de destruction massive, on aura des armes de destructions « contrôlées » ! Incroyable ! Et ces hommes sont ceux qui dirigent un pays tout entier ! Je trouve que de telles idées sont une offense à l'humanité.

En Amérique, nous vivons dans l'illusion de croire que nous sommes le pays de la liberté, de la paix et de la prospérité sans même voir ce qui se passe réellement au niveau militaire. Nous sommes le premier producteur d'armes et puis le premier vendeur. Il est dit que : « Nous rendons le monde plus sûr ». Hé bien…en tout cas, il n'est certainement pas plus sûr pour l'irakien et jamais dans le passé, le monde n'a craint autant d'attentats.

Un ami psychologue qui a vécu 4 ans aux Etats-Unis m'a fait cette remarque incisive : « La violence est la religion de l'Amérique ». mais il a aussi ajouté : « Le problème vient surtout des gouvernements américains et non du peuple américain – ne faisons pas d'amalgame. Le peuple américain est peut-être le peuple le plus frais, le plus jeune et le plus ouvert d'esprit mais il a été manipulé.»

En tout cas, je crois que j'attendais un peu autre chose de mon pays, plus les années passent et plus je vois que l'Amérique s'enfonce dans un matérialisme superficiel et dans des extrémismes dangereux.

Ne nous cachons pas la vue ! Il est plus facile de manger du pop corn que de méditer, car la méditation vous change, elle vous secoue. Celui qui médite va nécessairement rencontrer un jour ou l'autre des choses qui sont pas forcément si belles à voir. On a tous un peu de Saddam et de Bush en nous et pour beaucoup d'entre nous, c'est effrayant que de voir cette réalité. C'est pourquoi la méditation demande du courage, un peu de volonté, de la discipline.

Le dôme de Hiroshima est pour moi un appel à l'insurrection des consciences, nous sommes responsables de nos décisions et de nos choix. On peut choisir la créativité, la joie, l'amour ou on peut choisir la mort, l'horreur et la destruction. Il nous reste encore du chemin à parcourir avant d'être véritablement « civilisé » … en attendant, il nous faut garder notre sens de l'humour (bravo à votre journal qui garde toujours son sens de l'humour) !

Le martien fit atterrir sa soucoupe à Manhattan et, à peine dehors, il fut aussitôt approché par un mendiant. « Monsieur, dit l'homme, puis-je avoir un dollar ? » Le martien lui demande : » Qu'est-ce qu'un dollar ? » Le mendiant réfléchit une minute, puis lui dit : »Vous avez raison. Puis-je en avoir dix ? »

Michael Thomson
Michael Thomson


Haut de la page

Archives

retour